Engagements et projets

Vous êtes ici : Demain... Rémire-Montjoly Engagements et projets

 

Visite officielle des chantiers de la Semsamar

Le Maire de la ville de Rémire-Montjoly et les conseillers municipaux ont été conviés, jeudi 13 septembre 2012,  à une visite de chantier de construction de logements de la Semsamar.

CONSTRUCTION DU GROUPE SCOLAIRE D'ATTILA CABASSOU

Avant de se rendre sur le terrain, le Maire et la Directrice Générale de la Semsamar, Marie-Paule Belenus Romana ont procédé à l'auditorium "Dr Edmard Lama", à la signature du contrat de mandat de maître d'ouvrage du groupe scolaire d'Attila Cabassou.

Est prévue sur une parcelle de 4,5 ha, la construction d'une école de 14 classes . Le coût global de l'opération s'élève à 3,8 millions d'euros.

Avant la livraison de la première tranche en 2014, des études préalables seront lancées dans les prochains mois et le dépôt du permis de construire est programmé pour fin 2013.

Participait également à cette signature, Monsieur Denis Rolland, Recteur d'Académie de la Guyane.


AppleMark


AppleMark

 

FLEUR DE CANNES :
152 LOGEMENTS SOCIAUX EN CONSTRUCTION

Madame Marie-Paule Belenus Romana a souligné lors de ces différentes interventions, l'engagement ferme de la Semsamar dans le développement de la commune et ne souhaite pas être un simple opérateur immobilier.

C'est ainsi, qu'avec le partenariat du promoteur Sefibat, elle s'est investit dans une opération immobilière dénommée "Fleur de Cannes" de 152 logements locatifs sociaux de type T2 et T3 dans le secteur d'Attila Cabassou.

Le programme de ces 152 logements sociaux répartis sur 13 immeubles (1 à R+1 et 12 à R+2) est intégré dans un ensemble résidentiel comprenant 183 logements dont 21 villas installées sur des parcelles allant de 600 à 900 m2. Les locataires bénéficieront de logements spacieux, ventilés, confortables et adaptés en rez-de-chaussée aux personnes à mobilité réduite.

Le porteur de projet qui est la Sas Fleur de Cannes a donné délégation à la Semsamar pour conduire le projet et mettre en oeuvre les financements.

Le montant global de l'investissement est chiffré à 16,19 millions d'euros. Le prêt PLUS de la Caisse des Dépôts et Consignations a été garantie à 100 % par la Commune de Rémire-Montjoly, ce qui démontre une volonté forte de promouvoir la diversification de l'offre de logements, en adéquation avec l'évolution démographique que connaît la commune depuis les dix dernières années.
 

VISITE OFFICIELLE DES CHANTIERS DE LA SEMSAMAR

VISITE OFFICIELLE DES CHANTIERS DE LA SEMSAMAR

VISITE OFFICIELLE DES CHANTIERS DE LA SEMSAMAR

VISITE OFFICIELLE DES CHANTIERS DE LA SEMSAMAR

VISITE OFFICIELLE DES CHANTIERS DE LA SEMSAMAR

VISITE OFFICIELLE DES CHANTIERS DE LA SEMSAMAR

 

OPERATION DE 263 LOGEMENTS AU CLOS DE MONTJOLY

Le projet immobilier "Le Clos de Montjoly" initié en 2001 par la société Bercam a été repris en 2010 par la Semsamar.

 

Clos Montjoly.


La parcelle d'environ 10 ha se situe en bordure de la route de Montjoly. Elle accueillera des logements en accession à la propriété, des logements locatifs intermédiaires, des logements sociaux allant du T2 au T5, une crèche et un espace mixte à vocation commerciale (bar, restauration) et d'équipements.

Les premières livraisons de logements, soit 115 sont prévues pour la fin d'année 2012.
 

OPERATION DE 263 LOGEMENTS AU CLOS DE MONTJOLY

OPERATION DE 263 LOGEMENTS AU CLOS DE MONTJOLY

OPERATION DE 263 LOGEMENTS AU CLOS DE MONTJOLY

OPERATION DE 263 LOGEMENTS AU CLOS DE MONTJOLY

 

Signature du contrat d'objectif territorial Région Guyane / commune de Rémire-Montjoly

Jeudi 11 octobre 2012, le Président de la Région Guyane, Rodolphe Alexandre, et le Maire de la Commune de Rémire-Montjoly, Jean Ganty, ont officiellement signé, à l'audiorium Edmard Lama, un contrat d'objectif territorial (2012-2014) liant les deux collectivités pour le financement de projets engagés sur le territoire.
 

Signature du contrat territorial


Les principales opérations retenues au titre de l'année 2012 sont les suivantes :

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COHESION SOCIALE

INFRASTRUCTURES DE BASE POUR TOUS

AUTRE PROJET

Jean Ganty et Rodolphe Alexandre. 
 

Le contrat territorial se chiffre à 4,7 millions d'euros dont près de 2 millions pris en charge par la Région, soit 42 %.

Le Maire, dans son intervention n'a pas manqué de remercier chaleureusement le Président de Région pour cette démarche partenariale. A son tour, Monsieur Rodolphe Alexandre a confirmé une nouvelle fois, au travers de ce 14ème contrat, l'effort financier régional en faveur des collectivités locales. L'offre territoriale a pour objectif d'aider les communes à porter et à construire leurs nouveaux équipements au profit d'une population en constante évolution démographique.
 

Signature du contrat territorial Région Guyane / commune de Rémire-Montjoly

Signature du contrat territorial Région Guyane / commune de Rémire-Montjoly

Signature du contrat territorial Région Guyane / commune de Rémire-Montjoly

Signature du contrat territorial Région Guyane / commune de Rémire-Montjoly

 

La Municipalité de Rémire-Montjoly au cœur du Médico-Social en faveur des polyhandicapés en partenariat avec l’APAJH «Association pour Adultes et Jeunes Handicapés de Guyane».

Le Conseil Municipal de Rémire-Montjoly a approuvé favorablement et à l’unanimité, dans sa séance du Mercredi 26 Août 2009, la demande foncière de l’APAJH 973 présentée par sa Présidente, Madame Georgina JUDICK PIED pour la création sur la Commune de Rémire-Montjoly, d’un Institut Médico-Educatif pour enfants et adolescents polyhandicapés de 0 à 20 ans d’une capacité de 70 places (5 places en externat - 25 places en semi-internat et 40 places en internat).

La construction d’un IME « Institut Médico-Educatif » répond à des besoins clairement identifiés et à un déficit structurel dans notre Département, et c’est à ce titre, que les élus ont apporté leur soutien en répondant favorablement au projet présenté qui correspond à la politique que le Maire souhaite mettre en place en faveur des polyhandicapés tout en préservant les intérêts de la Collectivité.

Un tel projet de grande envergure, rentre dans le cadre de la réactualisation 2009 du programme interdépartemental d’accompagnement des handicapés et de la perte d’autonomie (PRIAC) de la Direction de la Santé et du Développement Social de la Guyane.

La parcelle mise à la disposition de l’APAJH pour la construction de cet établissement, est d’une contenance de 10.000 m2 a, sise dans la zone du moulin à vent, en contiguïté avec le terrain du Collège Auguste DEDE. Terrain appartenant à la Commune qui l’a acquis onéreusement auprès de l’ETAT (FNAFU).

L’APAJH qui est porteur de ce projet a obtenu l’autorisation de créer cet Institut Médico-Educatif pour enfants et adolescents polyhandicapés par arrêté préfectoral n° 1609/DSDS/PMS du 18/08/2009.

Présentation de l’APAJH

L’Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés est une association laïque à but non lucratif, regroupant des citoyens, conscients de l’importance humaine et sociale des problèmes du handicap.

L’APAJH de Guyane, créée en septembre 2001, fonde son action sur la citoyenneté et l’accessibilité globale dans le respect des convictions individuelles. Elle entend promouvoir la dignité des personnes handicapées en œuvrant pour leur complet épanouissement et leur meilleure intégration à toute forme de vie sociale.

« De part ses buts, l’Association Départementale, comme l’Association Nationale, est appelée à créer et à gérer des établissements ou services relevant des dispositions de la loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale »

L’ Association gestionnaire : l’APAJH Guyane - 4 services

Historique - Présentation de la demande

L’historique est malheureusement très réduit : la prise en charge pour les enfants et adolescents polyhandicapés en Guyane est inexistante en termes d’établissement spécialisé. Certaines familles refusent de se séparer de leur enfant et de l’envoyer en centre en métropole. Ils se résignent à garder leurs enfants à domicile sans prises en charge autre que médicale : soins infirmiers et kiné.

Ils doivent alors cesser toute activité professionnelle voire sociale afin de rester auprès de leur enfant qui nécessite une surveillance constante. C’est complètement épuisant pour ces parents.

L’hôpital de Cayenne reçoit parfois 1 ou 2 enfants pour un court séjour.

Certains jeunes ne partent qu’au bout de quelques années, c’est de toute façon toujours un déchirement inacceptable. Enfin lorsque les enfants sont placés en centre à l’extérieur, ils ne reviennent que ponctuellement à condition que les conditions techniques et médicales soient réunies au domicile familial pour les recevoir.

Définition du polyhandicap

"Les enfants polyhandicapés sont atteints d’un handicap grave à expression multiple, chez lesquels, la déficience mentale sévère est associée à des troubles moteurs qui entraînent une restriction extrême de leur autonomie."

"Le polyhandicap, éventuellement aggravé d’autres déficiences ou troubles, nécessite le recours à des techniques spécialisées pour le suivi médical, l’apprentissage des moyens de relation et de communication. Le développement des capacités d’éveil sensori-moteur et intellectuel concourront à l’exercice d’une autonomie optimale."

Missions principales du futur établissement

L’IME a vocation à accueillir des usagers en provenance de l’ensemble du département de la Guyane.

Des jeunes polyhandicapés placés actuellement en métropole pourront rejoindre l’IME si la famille en fait la demande.

Les différentes modalités d’accueil (internat, externat, semi-internet, séquentiel ou temporaire) permettront des possibilités d’accueil diversifiées en fonction des attentes, des besoins et des lieux de résidence dans le département.

Pour les jeunes usagers :

Possibilité de construire un établissement sur mesure en différentes unités donc adapté aux besoins des usagers de la Guyane

Pour les familles :

visites possibles sans embouteillage dans un cadre agréable

Pour les habitants de Rémire Montjoly :

possibilités d’emplois de tout type de qualification

Aspects techniques

Les aspects techniques ont été menés en 2 phases et confiés à des spécialistes. Une maitrise d’ouvrage et assistance dès la réception d’un terrain pour la mise à l’étude et la programmation par un cabinet spécialisé. Puis l’intervention d’un architecte pour finaliser et suivre le projet architectural

Le cahier des charges comprend de nombreuses précisions qui prennent en compte à la fois :

Parti architectural

La conception du projet de l'IME APAJH se développe selon trois grands axes : une organisation spatiale qui, tout en exploitant le potentiel bioclimatique du site répond aux fortes exigences fonctionnelles du programme, une architecture qui offre une variété et une diversité d'ambiances propres à stimuler les différents sens, mais qui exprime également dans ses formes les fonctions de l'établissement, et enfin une réelle prise en compte du développement durable au travers d'une démarche de qualité environnementale amazonienne.

Futur IME APAJH
Futur IME APAJH