Contrat Educatif Local

Vous êtes ici : Vivre à Rémire-Montjoly Education Contrat Educatif Local

 

Les Contrats Educatifs Locaux sont nés de la volonté d'appréhender l'éducation des enfants et des jeunes dans sa totalité.

Ces contrats ont été mis en place pour mettre en cohérence tous les temps, scolaire, péri et extra scolaires. Il s'agit d'aborder l'éducation dans sa globalité, avec l'ensemble des partenaires concernés par ce qui est désormais défini comme une mission partagée: familles, Etat, et en particulier les enseignants, milieu associatif, collectivités locales, pour parvenir à une réelle continuité éducative.

(Source : Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche)

Pourquoi le Contrat Educatif Local ?

Une éducation globale de l'enfant constitue un des enjeux prioritaires pour la réussite et l'insertion de tous. Les enfants et les jeunes tireront d'autant mieux parti de leur temps scolaire et de leur temps libre que ceux-ci seront mieux articulés et équilibrés.

L'Etat a la volonté de mobiliser tous les partenaires et acteurs éducatifs pour atteindre cet objectif et favoriser la réussite des enfants et des jeunes, en accordant une priorité aux plus défavorisés d'entre eux.

C'est pourquoi les ministères concernés ont voulu marquer leur volonté commune d'action en matière d'éducation globale dans la Circulaire interministérielle du 9 juillet 1998 qui précise les modalités de mise en œuvre des Contrats Educatifs Locaux, complétée par la Circulaire interministérielle du 25 octobre 2000.

Leur conception et leur mise en œuvre reposent principalement sur l'initiative des acteurs locaux. Elles s'exercent au moyen d'un partenariat construit sur un diagnostic partagé des besoins sociaux, repérés sur le territoire concerné.

Chaque projet, validé par le groupe départemental de pilotage, devra satisfaire aux exigences d'un projet éducatif de qualité, conforme au cahier des charges établi par lui:

Quelles en sont les caractéristiques ?

Quel objectif ?

Le Contrat Educatif Local vise à mettre en œuvre un projet éducatif conçu par les différents partenaires concernés par l'éducation des enfants et des jeunes (enseignants, parents, associations, élus, etc) et à rassembler tous les financements de façon cohérente : collectivités locales, ministères de la Jeunesse, de l'Education nationale et de la Recherche, des Sports, de la Culture, de la Ville, Caisse d'Allocation Familiale, Fonds d’action et de soutien pour l'intégration et la lutte contre les discriminations...

Quel public ?

Les enfants et les adolescents scolarisés à l'école maternelle et élémentaire, au collège et lycée, dans l'enseignement général comme professionnel.

Où ?

Sur l'ensemble du territoire, avec priorité aux zones urbaines ou rurales en difficulté afin de contribuer à l'égalité des chances et sur des secteurs aussi larges et cohérents que possible.

Comment ?

En recherchant le meilleur équilibre entre :

Quelles activités pour les temps péri et extrascolaires ?

Les activités doivent permettre :

Dans la circulaire de 2000, les activités suivantes étaient privilégiées.

Par ailleurs, les activités liées à la lecture et à l'écriture sont également privilégiées, dans le cadre du plan de prévention de l'illettrisme.

Dans tous les cas, les activités proposées auront pour finalité de donner à tous les enfants et à tous les jeunes, le moyen de découvrir de nouvelles formes d'activités, de s'approprier des démarches d'apprentissage adaptées et de les placer dans des situations d'expérimentation active leur demandant un engagement personnel.

Avec quels principes ?

Qui le met en œuvre ?

Un groupe de pilotage local

Un groupe de pilotage local est la traduction d'une communauté éducative élargie. Ce groupe désigne un coordonnateur, élabore un projet et le valide. Il est chargé de suivre, d'évaluer l'ensemble des actions qui y sont inscrites.

Le coordonnateur a un rôle essentiel pour faire vivre le projet en :

Un groupe de pilotage départemental

Un groupe de pilotage départemental sous la responsabilité du préfet et de l'inspecteur d'académie adresse un appel à projet à tous les partenaires concernés : collectivités territoriales, services et établissements de l'État, associations. Il valide les projets, assure leur financement et contrôle leur mise en oeuvre.

Quel contenu pour le contrat ?

Signé pour une durée de trois ans (renouvelables), il précise :

Comment sont financés les contrats ?

Chaque CEL retenu peut bénéficier :

Qui en assure le suivi national ?

Un groupe de suivi interministériel (GSI) est chargé d'assurer le suivi national du dispositif, de l'évaluer en lien avec les groupes de pilotage départementaux et d'établir un bilan annuel.

Un outil informatisé de suivi et de gestion a été mis en place et permet la réalisation d'études nationales.