La qualité de l'air

Vous êtes ici : Vivre à Rémire-Montjoly Environnement La qualité de l'air

 

Qu'est ce que l'indice de qualité de l'air ?

Cet indice est basé sur la concentration de quatre composés indicateurs de pollution atmosphérique :

L'indice de qualité de l'air varie de 1 à 10, c'est un nombre entier. Chaque Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l'Air diffuse tous les jours l'indice de qualité de l'air.

Méthode de calcul

A chaque polluant correspond une échelle de sous indice variant de 1 à 10. En fonction de la concentration mesurée on détermine le sous indice correspondant. On obtient ainsi 4 sous indice.

L'indice de qualité de l'air correspond au sous indice le plus important

Exemple :

L'indice de qualité de l'air sera alors 5 : indice Moyen

Quels sont les seuils d'alerte ?

Il existe un seuil d'information et de recommandation, calé sur l'indice 8.

Le seuil d'alerte, au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé, est calé sur l'indice 10.

Ces seuils sont issus des Directives Européennes et du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France. Ils sont revus régulièrement en fonction des nouveaux seuils réglementaires.

En Guyane

La qualité peut varier chaque jour :

Jours Notes Appréciation des notes
24/09/09 2 TRES BON
25/09/09 4 BON

Les différents polluants

No2

Les oxydes d'azotes proviennent essentiellement des installations de combustion (/centrales thermiques) et du trafic automobile. NO2 provient à 60% des véhicules. Ils affectent les fonctions pulmonaires et favorisent les infections.

So2

Le dioxyde de soufre provient essentiellement de la combustion du fioul et du charbon. Il irrite les muqueuses, la peau et les voies respiratoires supérieures.

O3

L'ozone provient de la réaction des polluants en présence de rayonnement solaire et d'une température élevée. Il provoque toux, altérations pulmonaires, irritations oculaires...

PM10

Les particules fines proviennent essentiellement du trafic automobile et des activités industrielles. Elles peuvent pénétrer profondément dans les voies respiratoires. Des phénomènes naturels épisodiques peuvent provoquer une augmentation des concentrations en PM10.

L'Observatoire Régional de l'Air (ORA) de Guyane

Fiche d'identité

Adresse :
Pointe Buzaré - BP 1059 - 97345 CAYENNE Cedex
Tel/Fax : 05 94 28 22 70 / 05 94 30 32 58
Messagerie : ora.973guyane (arobase) wanadoo.fr
Site internet : http://www.ora-guyane.org/

Association loi 1901 agréée par le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable

Créé le 13/08/1998 par anticipation de la loi sur l'air du 30 Décembre 1996 et du fait de la spécificité de notre région liée à l'activité du Centre Spatial Guyanais.

Mission

De par l'état "zéro" quasiment vierge de toute pollution atmosphérique de la Guyane, l'ORA exerce principalement une action de prévention et a pour objectifs :

Equipement

La première station fixe de surveillance, sise dans l'enceinte d'EDF-Jubelin à Cayenne, permet à l'ORA de Guyane de mesurer les concentrations de particules fines (PM10), de dioxyde de soufre (SO2), d'ozone (O3) et des oxydes d'azote (NOx) et de communiquer quotidiennement depuis Novembre 2002, l'indice de qualité de l'air du chef lieu.

La station mobile équipée d'analyseurs réglementaires (PM10, SO2, O3, CO, NOx) et d'une station météorologique complète et précise depuis fin 2003 les mesures effectuées sur Cayenne. Par ses campagnes, elle permet aussi d'obtenir les premières données sur les autres communes du littoral.

Le dispositif spécifique mis en place, à titre expérimental, à Sinnamary et à Kourou, en 2004 pour la mesure de polluants liés à l'activité spatiale (HCl) permettra d'évaluer le bruit de fond lié aux aérosols marins, et de mesurer le réel impact des retombées, par différence. Il s'agira aussi d'estimer l'effet cumulatif des polluants spécifiques sur le long terme.

(Source : ORA : Observatoire Régional de l’Air de Guyane)